MeltinPost

http://meltinpost.zeblog.com/

Calendrier

« Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

IUT

blog des étudiants de l

Blog

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Dossier IKEA : L'économie

Par IUT :: 13/11/2006 à 22:32 :: IKEA

 

Un projet et deux visions

 

économiques qui s’opposent

 

 

L’enjeu et l’impact sur l’économie locale déclenchent une bataille des chiffres

 

 

« Ce n’est jamais bon d’avoir des grandes surfaces à proximité d’un petit village.»

 

Christiane Requiston, présidente de l’association Mouans Commerces, a présenté ainsi l’implantation de la nouvelle zone commerciale de Mougins. Selon elle, ce n’est pas l’enseigne IKEA qui pose problème, mais le projet du Family Village qui l’entoure. Des dizaines de boutiques prévues dans le projet, initialement consacrées à la décoration, risqueraient à terme de concurrencer les cent vingt commerces du centre ville.

Une menace contrastée

Sur le terrain, tous ne partagent pas cette inquiétude. Les commerçants qui ont une clientèle d’habitués restent indifférents au projet. D’autres sont plus enthousiastes : « Cinq-cent emplois, c’est bien. En plus ça va ramener du monde », espère Philipe Ervel, gérant de la Brasserie du Cèdre. Les statistiques du Ministère du commerce et de l’artisanat indiquent que la création de grandes surfaces menace directement les commerces de proximité. Dans ce cas précis, la réalité semble toute autre : les secteurs d’activité concernés peuvent être complémentaires. «En plus, tous les consommateurs d’IKEA sont des consommateurs potentiels pour nous », affirme Jean- François Rivals, propriétaire de la seule épicerie du centre ville. L’implantation du centre commercial ne menacerait donc pas directement les commerces du village. A moins que le complexe de boutiques prévu autour d’IKEA ne se transforme en traditionnelle galerie marchande.

GAUTIER GUIGON

JAKUB IWANIUK

 

 

Banderole contestataire au marché de Mouans-Sartoux

Photo D.A


 

Une menace pour le petit commerce ?

 

Chambre de commerce et d'industrie de Nice, mairies de Mougins et de Mouans- Sartoux,

 

dépositaires du projet... tout le monde attendent avec impatience les résultats de l'enquête publique en cours d'instruction. L'impact de l'implantation du Family Village sur l'économie locale est difficile à établir. A ce jour, seuls des avis divergent. Cette grande surface du meuble menace-t- elle les entreprises d'équipement de la maison ? Les Alpes- Maritimes sont saturées par les magasins d'ameublement. Notamment à l'Ouest, où la surface commerciale par habitant apparaît deux fois plus élevée que dans le reste du département.

Un marché saturé

Pour l'entreprise Perrimond, spécialisée dans les meubles « de qualité », ce serait même « un plus ». « Ce n'est pas du tout le même produit, la même clientèle », précise son directeur. Les victimes seraient donc du côté des petites entreprises de décoration bon marché. Le promoteur Altarea estime à soixante-dix le nombre d'emplois directement menacés dans la région. Selon les statistiques du ministère du commerce, pour un emploi créé dans la grande distribution, deux emplois sont perdus dans le commerce de proximité.

Un projet ambitieux...

La municipalité de Mougins espère la création de près de cinq cents emplois qui, d'après un accord passé avec le promoteur, bénéficieraient en priorité aux chômeurs du bassin Cannes-Grasse. Autre point fort du dossier : les recettes de la taxe professionnelle et de la vente du terrain, propriété à 60% de la mairie. Pas d'inquiétude pour les contribuables mouginois : les frais d'équipements routiers et la bretelle d'accès au site depuis la pénétrante seront à charge du constructeur. « C'est ça ou il n'y aura pas d'IKEA », précise Christophe Ulivieri, directeur du cabinet du maire. Une estimation positive, compte tenu des perspectives d'emplois et de la création de richesses, sources de revenus pour les collectivités locales.

...mais controversé

« Cela fait vingt cinq ans que l'on refuse les grandes surfaces », affirme Serge Rodriguez, directeur du cabinet du maire de Mouans- Sartoux. La municipalité se flatte d'être « dynamique dans tous les domaines économiques... sauf  la grande distribution ». Et pour cause : il s'agit d'une volonté politique, « d'un choix de société ». Une zone commerciale à proximité du village ne rapporterait aucun client au centre ville, mais seulement des nuisances. Il propose la création d'une zone industrielle sur le modèle des Argiles, qui accueille 150 entreprises faisant travailler environ 1500 personnes. « C'est une autre façon d'avoir des recettes équivalentes [au niveau de la taxe professionnelle] » tout en respectant le cadre de vie de la population.

Les partisans et les opposants au projet se livrent une bataille des chiffres qui renvoie à deux visions économiques différentes. A l'enquête publique de se prononcer sur la validité du dossier. Si elle statue contre, ce sera le cinquième refus d'implantation d'un projet commercial sur la ZAC de St Martin.

G.G. & J. I

 

 

Les commerces de Mouans-Sartoux vont-ils disparaître ?

Photo J.I

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://meltinpost.zeblog.com/trackback.php?e_id=105004

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © MeltinPost - Blog créé avec ZeBlog